La vie de la Loge

La vie des Loges est marquée, depuis le XVIII° siècle, par des évènements, dont plusieurs types de documents témoignent.

Il y a, tout d’abord, la patente de la Loge, c’est-à-dire, en quelque sorte, son acte de baptême. Elle comprend notamment la liste de ses fondateurs, le rite auquel elle travaille, le nom du Grand Maître qui l’a délivrée. Les patentes de Loge sont rares, d’autant plus dans une obédience comme la G.L.N.F., dont les loges existantes conservent ces documents qui doivent être présents lors de l’ouverture des travaux. Celles que nous présentons plus bas sont particulièrement émouvantes, car, volées par les nazis durant la II° Guerre Mondiale, emmenées en U.R.S.S. après celle-ci, elles ont été  récemment restituées et ont désormais leur place dans le musée maçonnique de la G.L.N.F.

Il y a ensuite ce que l’on nomme les Tableaux de Loge, inventaire dressé chaque année des membres de la Loge avec leurs degrés et fonctions maçonniques, mais aussi leurs métiers profanes pour être soit envoyé à l’Obédience, soit conservé dans les archives de l’Atelier. Ces documents constituent une mine de connaissance pour les chercheurs et les historiens.

Il y a enfin, les convocations qui sont envoyées avant chaque tenue (réunion) de la Loge à chaque Frère et qui comprend la date, le lieu et l’ordre du jour.